En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Filières post-bac

Tous les articles (10)
  • Filères post bac

    8
    Par admin arenes, publié le lundi 20 juin 2016 11:29 - Mis à jour le lundi 20 juin 2016 14:15
  • BTS Audiovisuel option Métiers de l'Image

    Par admin arenes, publié le vendredi 14 octobre 2011 11:28 - Mis à jour le mardi 13 octobre 2015 08:51

     PROFIL ET RECRUTEMENT

     

    Le recrutement s’effectue en sortie de Bac jusqu’à Bac + 2. Deux redoublements sont rédhibitoires. Tout baccalauréat permet théoriquement l’entrée en STS Audiovisuel mais les filières S, STI, Arts Appliqués sont les mieux adaptées aux Métiers de l’Image. La filière L n’est pas interdite pour autant que le candidat affiche des résultats satisfaisants dans les disciplines scientifiques et une capacité à rattraper un niveau en mathématiques et en physique indispensable à la formation.

    Les exigences de la formation limitant le recrutement à 12 étudiants par promotion, de bons résultats et de bonnes appréciations sont nécessairement exigées sur le dossier scolaire sans lesquels il est inutile de postuler. Il est à noter que pour répondre aux exigences de sa formation puis de son futur métier, le candidat devrait idéalement présenter un équilibre entre disciplines culturelles et disciplines scientifiques. Le dossier scolaire sera accompagné d’une lettre de motivation exprimant avec authenticité les causes de la demande et le projet professionnel du candidat. Toute pratique créative, artistique, culturelle, socioculturelle (clubs, photo, vidéo, théâtre, encadrement, animation, musique…) pourra être analysée comme positive pour autant qu’elle s’accompagne d’une attestation officielle.

    OBJECTIFS DE LA FORMATION

    L’option des Métiers de l’Image développe l’apprentissage du regard. Le titulaire de l’option image effectue des repérages, s’applique à la lecture d’un projet. Il apprend la technique du cadre et de la lumière, le contrôle du signal vidéo. Il possède des connaissances en optique, en électricité. Il pratique, la prise de vue en situation de reportage extérieur et en plateau, le travail en mono et en multicaméra, en fiction et en documentaire. Il tourne sous la direction du réalisateur en étant capable d’autonomie.

    PROJET

    Le BTS Audiovisuel a pour mission de former en deux ans des techniciens de haut niveau capables de s’intégrer rapidement au tissu professionnel. Les technologies numériques, les profondes mutations et la multiplication des intéractions entre acteurs de l’Information et de la Communication rendent ce secteur économique extrêmement diversifié, complexe et évolutif. Les Métiers de  l’ Image se développent dans différents secteurs d’activité liés au cinéma et à la télévision et plus récemment au Web et aux réseaux. Traditionnellement liés à la production télévisuelle et cinématographique ils ont largement investi les domaines de la post-production, de la communication et de l’évènementiel.

    Les Métiers de l’Image se déclinent autour de la qualification d’opérateur de prise de vue conduisant en évolution de carrière aux fonctions classiques de Chef Opérateur, Directeur de la Photographie et Ingénieur de la Vision. Le titulaire du Diplôme peut également évoluer vers les métiers de l’information (Journaliste Reporter d’Image) et dans les secteurs de pointe de la post-production (Etalonnage, habillage, infographie, effets spéciaux, supports de diffusion)

    Les Métiers de l’Image réclament à la fois de l’autonomie et de l’implication technique et artistique au sein d’équipes changeantes. Au-delà des compétences professionnelles, le candidat devra développer créativité, sensibilité, sens du contact et aptitude à s’approprier différentes cultures d’entreprises. Une bonne capacité à communiquer, à argumenter et à convaincre est indispensable dans l’exécution comme dans la recherche d’une mission.

    Enseignement commun à toutes les options

     

    Domaine littéraire et artistique : 8h

    -         Maîtrise de la langue écrite et orale et des typologies de textes. Application à l’audiovisuel.

    -         Rencontre avec les oeuvres du patrimoine et de la création. Participation à des rencontres, festivals spécialisés et fréquentation des salles de projection, de représentation, concerts et expositions.

    -         Lecture organisée et argumentée des documents filmiques, iconographiques, textuels. Sémiologie. Liaison avec le cours de Techniques et Mise en OEuvre et les événements culturels.

     

    Anglais : 1h30

    -         Il est à considérer comme outil de compétence professionnelle, ce qui réclame maîtrise de la langue comme du vocabulaire essentiel et du vocabulaire technique propre au domaine de l’audiovisuel.

     

    Sciences physiques appliquées : 4h

    -         Électricité et électronique, ondes et rayonnements, optique, photométrie, colorimétrie, acoustique.

     

    Technologie des équipements et des supports : 5h

    -         Étude du fonctionnement des appareils liés à la prise d’image, la prise de son, le stockage, la transformation, la restitution et la distribution de l’information, le contrôle et la mesure.

     

    Enseignements spécifiques à l’option

    Technique et mise en oeuvre 11H :

    -         Appropriation et préparation d’un projet audiovisuel :

    -         Exploitation des documents professionnels. Evaluation des moyens techniques et budgétaires.

    -         Préparation des moyens et des outils de production : matériels de prise de vue, matériels d’éclairage, machinerie et moyens informatiques.

    -         Intégration des demandes en postproduction : habillage charte graphique, éléments visuels infographiques, typographiques,

    -         Installation des moyens et des outils : montage et démontage. Câblage, réglages mises aux normes, mise en place des éclairages.

    -         Mise en oeuvre, mise en forme : conception lumière, réglages caméra. Cadrage et mouvements d’appareils. Mise en œuvre des directs télévisuels.

    -         Traitement de l’image : trucages et effets spéciaux. Etalonnage

    -         Participation à la post-production : évaluation et contrôle de la conformité technique, esthétique, artistique, corrections des supports de diffusion.

    -         Gestion des risques et de la sécurité électrique.

    -         Identification et prévention des risques, sécurités électrique, habilitation

    -         Information, communication professionnelle : utilisation des technologies de communication maîtrise des documents de communication professionnelle. Recherche d’information, veille technologique

     

    Environnement économique et juridique 1h30 :

    -          Connaissance du système entreprise et de ses relations avec l’environnement.

    -          Connaissance des techniques de la communication et du fonctionnement des organisations.

    -          Connaissance des techniques commerciales et des techniques informatiques.

    -          Connaissance du droit des affaires et du droit appliqué à l’audiovisuel et aux spectacles vivants.

     

    Stages en entreprises

    Un stage de 8 semaines à l’issue de la première année et un stage de 3 semaines en cours de 2ème année sont obligatoires.

     

    DEMANDE DE DOSSIER

    Les dossiers de candidature seront à votre disposition, sur le site Internet du rectorat de Toulouse : www.ac-toulouse.fr rubrique admission-postbac.fr

    Les opérations de recrutement faisant l’objet de procédures télématiques, les candidats doivent se reporter obligatoirement à la brochure diffusée par le S.A.I.O. de l’Académie de Toulouse.

     

  • BTS Audiovisuel option Métiers du Son

    Par admin arenes, publié le vendredi 14 octobre 2011 11:27 - Mis à jour le mercredi 6 mai 2015 15:23

     PROFIL ET RECRUTEMENT

     

    Le recrutement s’effectue en sortie de Bac jusqu’à Bac + 2. Deux redoublements sont rédhibitoires. Tout baccalauréat permet théoriquement l’entrée en STS Audiovisuel mais les filières S, STI, Arts Appliqués sont les mieux adaptées aux Métiers du Son. La filière L n’est pas interdite pour autant que le candidat affiche des résultats satisfaisants dans les disciplines scientifiques et une capacité à rattraper un niveau en mathématiques et en physique indispensable à la formation.

    Les exigences de la formation limitant le recrutement à 12 étudiants par promotion, de bons résultats et de bonnes appréciations sont nécessairement exigées sur le dossier scolaire sans lesquels il est inutile de postuler. Il est à noter que pour répondre aux exigences de sa formation puis de son futur métier, le candidat devrait idéalement présenter un équilibre entre disciplines culturelles et disciplines scientifiques. Le dossier scolaire sera accompagné d’une lettre exprimant avec authenticité les motivations de la demande et le projet professionnel du candidat. Toute pratique créative, artistique, culturelle, socioculturelle (clubs, photo, vidéo, théâtre, encadrement, animation, musique…) pourra être analysée comme positive pour autant qu’elle puisse être attestée.

    OBJECTIFS DE LA FORMATION

     

    Le titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel, option «Métiers du Son», a la charge lors de productions audiovisuelles, de la captation sonore, du montage son, du mixage, de l’illustration sonore et de la diffusion sonore.

    L’option Son requiert un apprentissage de l’écoute. Elle demande quelques bases en électronique et en informatique.

    L’étudiant dans l’option Son apprend la prise de son en vidéo, en parallèle avec la captation de l’image, le travail en situation de reportage extérieur et en plateau, en fiction et en documentaire.

    Il aborde la radiophonie, la prise de son musicale et la sonorisation.

    En post-production, il gère l’ensemble de la bande son : bruits, voix, musiques…

    Il contrôle le montage son et mixe sur du matériel numérique synchronisé.

     

    PROJET

     

    Secteurs d’activités :

    -          Production audiovisuelle, cinématographique et de commande

    -          Production audio

    -          Production multimédia

    -          Prestations de service (production/postproduction, sonorisation)

    -          Diffuseurs et radio diffuseurs

    -          Structures culturelles (théâtres).

     

    Emplois correspondants

    Les appellations varient selon les secteurs d’activité, les entreprises, l’existence ou non d’accords salariaux ou de conventions collectives. Qu’il s’agisse de contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée, de contrat dit d’usage («intermittent»), on retrouve dans le terme «d’opérateur du son» (OPS) toutes les tâches génériques aux emplois concernés : Opérateur de prise de sons (prise de son, mixage), Mixeur antenne (prise de son, mixage), Monteur son, Habillage sonore, création musicale (prise de son, mixage), Contrôle du son en sortie de système de codage (exploitation, mixage), Assistant studio (prise de son, mixage, exploitation), Technicien mastering et restauration sonore, Sonorisateur retour (prise de son, mixage), Sonorisateur façade (prise de son, mixage), Assistant son (assistanat d’ingénieur du son, exploitation), Régisseur son (prise de son, mixage), Technicien d’antenne (prise de son, mixage).

     

    Profil et qualités

    Selon les postes et les qualifications, sa réussite professionnelle requiert des compétences spécifiques mais aussi des capacités et qualités personnelles : une culture en musique, une maîtrise de l’anglais, une bonne aptitude physique, un audiogramme correct, une bonne écoute critique, au sein d’une équipe, une capacité d’analyse, d’écoute.

     

    Enseignement commun à toutes les options

     

    Domaine littéraire et artistique : 8h

    -         Maîtrise de la langue écrite et orale et des typologies de textes. Application à l’audiovisuel.

    -         Rencontre avec les oeuvres du patrimoine et de la création. Participation à des rencontres, festivals spécialisés et fréquentation des salles de projection, de représentation, concerts et expositions.

    -         Lecture organisée et argumentée des documents filmiques, iconographiques, textuels. Sémiologie. Liaison avec le cours de Techniques et Mise en OEuvre et les événements culturels.

     

    Anglais : 1h30

    -          Il est à considérer comme outil de compétence professionnelle, ce qui réclame maîtrise de la langue comme du vocabulaire essentiel et du vocabulaire technique propre au domaine de l’audiovisuel.

     

    Sciences physiques appliquées : 4h

    -          Électricité et électronique, ondes et rayonnements, optique, photométrie, colorimétrie, acoustique.

     

    Technologie des équipements et des supports : 5h

    -          Étude du fonctionnement des appareils liés à la prise d’image, la prise de son, le stockage, la transformation, la restitution et la distribution de l’information, le contrôle et la mesure.

     

    Enseignements spécifiques à l’option

    Technique et mise en oeuvre 11H :

    -          Appropriation et préparation d’un projet audiovisuel : exploitation des documents professionnels. Evaluation des moyens techniques et budgétaires.

    -          Préparation des moyens et des outils de production : matériels de prise de son. et de postproduction, moyens informatiques et réseaux

    -          Intégration des demandes en postproduction : préparation des éléments sonores, de l’habillage sonore.

    -          Installation des moyens et des outils : montage et démontage. Câblage, réglages mises aux normes de la chaîne son

    -          Liaisons – Transferts – Réseaux, procédures de transfert de fichiers

    -          Mise en oeuvre, mise en forme : tournage, (répétition, coordination avec l’équipe de tournage) évaluation et contrôle de la conformité (technique, artistique, juridique), connaissance des microphones : conditions d’utilisation, choix et emplacement, prise de son stéréo, multicanal, mise en oeuvre des matériels de captation et des moyens de diffusion.

    -          Postproduction, mastering et finition : évaluation et contrôle de la conformité technique, esthétique, artistique, synchronisation, montage et agencement des sons: organisation, mise en forme, rythme des séquences, raccords, transitions, continuité et ruptures, habillage, écriture et réalisation sonore, montage musique, mixage et mastering, corrections des supports de diffusion.

    -          Gestion des risques et de la sécurité électrique.

    -          Identification et prévention des risques, sécurités électrique, habilitation

    -          Information, communication professionnelle : utilisation des technologies de communication maîtrise des documents de communication professionnelle. Recherche d’information, veille technologique

     

    Environnement économique et juridique 1h30 :

    -          Connaissance du système entreprise et de ses relations avec l’environnement.

    -          Connaissance des techniques de la communication et du fonctionnement des organisations.

    -          Connaissance des techniques commerciales et des techniques informatiques.

    -          Connaissance du droit des affaires et du droit appliqué à l’audiovisuel et aux spectacles vivants.

     

    Stages en entreprises

    Un stage de 8 semaines à l’issue de la première année et un stage de 3 semaines en cours de 2ème année sont obligatoires.

     

    DEMANDE DE DOSSIER

    Les dossiers de candidature seront à votre disposition, sur le site Internet du rectorat de Toulouse : www.ac-toulouse.fr rubrique admission-postbac.fr

    Les opérations de recrutement faisant l’objet de procédures télématiques, les candidats doivent se reporter obligatoirement à la brochure diffusée par le S.A.I.O. de l’Académie de Toulouse.

     

  • BTS Audiovisuel option Montage et Post-production

    Par admin arenes, publié le vendredi 14 octobre 2011 11:25 - Mis à jour le mercredi 6 mai 2015 15:22

     PROFIL ET RECRUTEMENT

     

    Le recrutement s’effectue en sortie de Bac jusqu’à Bac + 2. Deux redoublements sont rédhibitoires. Tout baccalauréat permet théoriquement l’entrée en STS Audiovisuel mais les filières S, STI, Arts Appliqués sont les mieux adaptées aux Métiers de l’Image. La filière L n’est pas interdite pour autant que le candidat affiche des résultats satisfaisants dans les disciplines scientifiques et une capacité à rattraper un niveau en mathématiques et en physique indispensable à la formation.

    Les exigences de la formation limitant le recrutement à 12 étudiants par promotion, de bons résultats et de bonnes appréciations sont nécessairement exigées sur le dossier scolaire sans lesquels il est inutile de postuler. Il est à noter que pour répondre aux exigences de sa formation puis de son futur métier, le candidat devrait idéalement présenter un équilibre entre disciplines culturelles et disciplines scientifiques. Le dossier scolaire sera accompagné d’une lettre de motivation exprimant avec authenticité les causes de la demande et le projet professionnel du candidat. Toute pratique créative, artistique, culturelle, socioculturelle (clubs, photo, vidéo, théâtre, encadrement, animation, musique…) pourra être analysée comme positive pour autant qu’elle s’accompagne d’une attestation officielle.

    OBJECTIFS DE LA FORMATION

     

    Le Technicien Supérieur en Audiovisuel option «Montage et Postproduction» a la charge de concevoir, mettre en oeuvre, mettre en forme, réaliser le montage et la postproduction d’une oeuvre ou d’un produit audiovisuel. Les pratiques profes­sionnelles que recouvre ce champ d’activité s’appuient sur une culture ouverte, acquise dans différents domaines : artistiques (télévision, cinéma, littérature, arts plastiques…), des sciences humaines (esthétique, sociologie, histoire…), de l’information et de la communication (télévision, presse écrite, publicité…), des techniques et technologies de l’image et du son, des domaines économique et juridique.

    Le titulaire du BTS Audiovisuel option «Montage et Postproduction» détermine et organise les niveaux sémantiques de produits audiovisuels qu’il finalise, grâce à des outils spécifiques, sur des supports appropriés, autorisant la diffusion commerciale et la reproductibilité.

     

    PROJET

     

    Secteurs d’activités

    -Production audiovisuelle

    -Prestataires de services (production et postproduction, communication, événementiel)

    -Diffuseurs : chaîne de télévision généraliste, thématique, nationale, régionale, locale, «Web Tv»…

     

    Emplois correspondants

    Les appellations varient selon les secteurs d’activité, les entreprises, l’existence ou non d’accords salariaux ou de conventions collectives. Qu’il s’agisse de contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée, de contrat dit d’usage («intermittent»), les principales qualifications sont les suivantes : monteur, assistant monteur, truquiste/infographiste; assistant truquiste/infographiste, vidéographiste, monteur postproduction, assistant monteur postproduction

    Professionnel spécialisé, autonome mais co-impliqué techniquement et artistiquement dans le processus complexe de la réalisation d’un produit audiovisuel, le monteur intervient sous la responsabilité d’un réalisateur, d’un producteur et/ou d’un directeur artistique, d’un directeur des effets spéciaux.

     

    Profil et qualité

    Sa réussite professionnelle requiert des compétences spécifiques mais aussi des qualités personnelles. Créativité, sensibilité technologique, contribution au fonctionnement et à la culture d’entreprise, capacité à communiquer, à développer une argumentation, à convaincre.

    Son activité professionnelle fait interagir : des méthodes opératoires, des démarches créatives, des connaissances technologiques spécifiques, la maîtrise des langages filmiques, des outils et logiciels spécialisés, une culture visuelle et sonore, ainsi que l’aptitude à communiquer et à travailler en équipe.

     

    Enseignement commun à toutes les options

     

    Domaine littéraire et artistique : 10h

    -         Maîtrise de la langue écrite et orale et des typologies de textes. Application à l’audiovisuel.

    -         Rencontre avec les oeuvres du patrimoine et de la création. Participation à des rencontres, festivals spécialisés et fréquentation des salles de projection, de représentation, concerts et expositions.

    -         Lecture organisée et argumentée des documents filmiques, iconographiques, textuels. Sémiologie. Liaison avec le cours de Techniques et Mise en OEuvre et les événements culturels.

     

    Anglais : 1h30

    -          Il est à considérer comme outil de compétence professionnelle, ce qui réclame maîtrise de la langue comme du vocabulaire essentiel et du vocabulaire technique propre au domaine de l’audiovisuel.

     

    Sciences physiques appliquées : 2h

    -          Électricité et électronique, ondes et rayonnements, optique, photométrie, colorimétrie, acoustique.

     

    Technologie des équipements et des supports : 5h

    -          Étude du fonctionnement des appareils liés à la prise d’image, la prise de son, le stockage, la transformation, la restitution et la distribution de l’information, le contrôle et la mesure.

     

    Enseignements spécifiques à l’option

     

    Technique et mise en oeuvre (11H) :

    -         Appropriation et préparation d’un projetaudiovisuel :exploitation des documents professionnels, évaluation des moyens techniques et budgétaires.

    -         Préparation des moyens et des outils de production : matériels de montage, moyens informatiques.

    -         Intégration des demandes en postproduction : habillage, charte graphique, éléments visuels, sonores, graphiques infographiques, typographiques

    -         Installation des moyens et des outils : câblages, réglages mises aux normes.

    -         Liaisons – Transferts – Réseaux : gestion, configuration des réseaux, procédures de transfert de fichiers

    -         Montage des images et des sons : technique et mise en oeuvre, outils de montage, procédures et règles de montage « image et son », modes et procédés de production de sens par le montage, organisation mise en formes, rythme des séquences, raccords, transitions, continuité et ruptures

    -         Habillage et effets visuels : technique et mise en oeuvre : outils de traitements spécifiques, apports esthétiques, plastiques, rythmiques, Traitements graphiques, retouches d’images, Animation 2D, 3D

    -         Postproduction, mastering, finition : technique et mise en oeuvre : outils de postproduction et finition, conformation, effets spéciaux, mélanges d’images, incrustations

    -         Ecoute: technique et mise en oeuvre : différentes écoutes, calibrage, positionnement,

    -         Conception, enregistrement et montage sonore: technique et mise en oeuvre : synchronisation, montage et agencement des sons, habillage, écriture et réalisation sonore,

    -         Gestion des risques et de la sécurité électrique : identification et prévention des risques, sécurité électrique, habilitation.

    -         Information, communication professionnelle : utilisation des technologies de communication, maîtrise des documents de communication professionnelle recherche d’information, veille technologique.

     

    Environnement économique et juridique (1h30) :

    -         Connaissance du système entreprise et de ses relations avec l’environnement.

    -         Connaissance des techniques de la communication et du fonctionnement des organisations.

    -         Connaissance des techniques commerciales et des techniques informatiques.

    -         Connaissance du droit des affaires et du droit appliqué à l’audiovisuel et aux spectacles vivants.

     

    Stages en entreprises

    Un stage de 8 semaines à l’issus de 1ère année et un stage de 3 semaines en cours de 2ème année sont obligatoires

     

    DEMANDES DE DOSSIER

    Les dossiers de candidatures seront à télécharger sur le site Internet du rectorat de Toulouse : www.ac-toulouse.fr rubrique:« admission post-bac ».

    Les opérations de recrutement faisant l’objet de procédures télématiques, les candidats doivent se reporter obligatoirement à la brochure diffusée par le S.A.I.O. de l’Académie de Toulouse.

     

  • BTS Audiovisuel option Gestion de Production

    Par admin arenes, publié le vendredi 14 octobre 2011 11:23 - Mis à jour le mercredi 6 mai 2015 15:22

     PROFIL ET RECRUTEMENT

     

    Le recrutement s’effectue en sortie de Bac jusqu’à Bac + 2. Deux redoublements sont rédhibitoires.

    Tout baccalauréat permet théoriquement l’entrée en STS Audiovisuel mais les filières S, STI, Arts Appliqués sont les mieux adaptées aux Métiers de l’Image

    La filière L n’est pas interdite pour autant que le candidat affiche des résultats satisfaisants dans les disciplines scientifiques et une capacité à rattraper un niveau en mathématiques et en physique indispensable à la formation.

    Les exigences de la formation limitant le recrutement à 12 étudiants par promotion, de bons résultats et de bonnes appréciations sont nécessairement exigées sur le dossier scolaire sans lesquels il est inutile de postuler. Il est à noter que pour répondre aux exigences de sa formation puis de son futur métier, le candidat devrait idéalement présenter un équilibre entre disciplines culturelles et disciplines scientifiques.

    Le dossier scolaire sera accompagné d’une lettre de motivation exprimant avec authenticité les causes de la demande et le projet professionnel du candidat. Toute pratique créative, artistique, culturelle, socioculturelle (clubs, photo, vidéo, théâtre, encadrement, animation, musique) pourra être analysée comme positive pour autant qu’elle s’accompagne d’une attestation officielle.

    OBJECTIFS DE LA FORMATION

     

    Le Technicien Supérieur en Audiovisuel option «Gestion de Production» contribue à la mise en place et au suivi administratif, juridique et financier d’un projet en participant à la réunion et à la gestion des moyens matériels, humains et financiers nécessaires.

    Dans le cadre de sa spécialité et en fonction du degré d’autonomie dont il dispose, il analyse la situation, évalue les besoins, met en place les moyens, planifie et organise, assure la logistique, contrôle l’évolution et le déroulement du projet en veillant au respect de l’enveloppe budgétaire.

    L’appellation «Gestion de Production» fait référence à une fonction indispensable à la réalisation d’un projet audiovisuel quels que soient l’ampleur, le secteur d’activité concerné ou les techniques mises en œuvre.

     

    PROJET

     

    Secteurs d’activité

     

    Production : production audiovisuelle ou cinématographique, production de commande ou «Institutionnel» (sociétés de production, services intégrés d’entreprises), production multimédia, production de spectacles et de manifestations culturelles.

    Prestations de services ou prestations techniques : son, vidéo, multimédia ou postproduction (montage, effets spéciaux…), agences de publicité, communication ou événementiel.

    Distribution : édition de supports audiovisuels et multimédia,

    Diffusion : chaînes de télévision, Web TV, salles de spectacles

    Distribution commerciale (vente, diffusion de programmes…).

    Emplois correspondants : les appellations varient selon les secteurs d’activités, les entreprises, l’existence ou non d’accords salariaux ou de conventions collectives. Qu’il s’agisse de contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée, les principales qualifications sont les suivantes : assistant de production, attaché ou adjoint de production, adjoint de chef d’atelier de production ou de chargé de production , responsable de planning, régisseur.

    Profil et qualités : L’insertion et l’évolution professionnelles requièrent compétences et connaissances spécifiques mais également des capacités de communication, d’adaptation, d’intégration, d’organisation de négociation, ainsi que des qualités personnelles de rigueur et de méthode. Le titulaire du diplôme peut parfois exercer ses fonctions sur des lieux d’enregistrement, de tournage ou de captation. Cette activité de terrain nécessite disponibilité et mobilité ainsi que des rythmes et durées de travail modulables

     

    ENSEIGNEMENTS

     

    Domaine littéraire et artistique (6h) :

    -          Maîtrise de la langue écrite et orale et des typologies de textes. Application à l’audiovisuel.

    -          Rencontre avec les oeuvres du patrimoine et de la création. Participation à des rencontres, festivals spécialisés et fréquentation des salles de projection, de représentation, concerts et expositions.

    -          Lecture organisée et argumentée des documents filmiques, iconographiques, textuels. Sémiologie. Liaison avec le cours de Techniques et Mise en Oeuvre et les événements culturels.

     

    Anglais (3h):

    -         Il est à considérer comme outil de compétence professionnelle, ce qui réclame maîtrise de la langue comme du vocabulaire essentiel et du vocabulaire technique propre au domaine de l’audiovisuel.

     

    Sciences physiques appliquées (2h):

    -         Electricité et électronique, ondes et rayonnements, optique, photométrie, colorimétrie, acoustique.

     

    Technologie des équipements et des supports (4h):

    -         Etude du fonctionnement des appareils liés à la prise d’image, la prise de son, le stockage, la transformation, la restitution et la distribution de l’information, le contrôle et la mesure.

     

    Techniques et mises en œuvre(11h)

    -         Chaîne de production : définition des étapes et activités de travail, de la conception du projet au prêt à diffuser, dépouillement et exploitation des documents initiaux : synopsis, scénario, découpage…, évaluation et choix des moyens : financiers, personnels, lieux, technologies et supports.

    -         Utilisation et mise en oeuvre : tournage, prise de vues : rédaction des rapports image, lumière, participation au rapport de scripte, suivi et gestion des imprévus, diagnostic des difficultés imprévues et mise en oeuvre des solutions de remplacement

    -         Gestion de Production : organisation de production (méthode, outils d’organisation et gestion des activités et des moyens plannings, utilisation logi­ciels spécifiques, suivi financier, suivi juridique, évaluation et contrôle de la conformité du produit.

    -         Techniques de gestion comptable et financière : comptabilité générale (objectifs et éléments comptables de base), fiscalité.

    -         Archivage : stockage, archivage des éléments du projet (supports, fichiers, documents chaîne image et son organisation et classement)

    -         Sécurité : identification des risques, couverture des risques (assurances), prévention des risques, déclaration et suivi de sinistre.

    -         Suivi des équipements et consommables – maintenance (11 h) : gestion et suivi des pièces détachées, des fongibles, des investissements, des matériels, Exploitation de documentation technique.

     

    Environnement économique et juridique (1h30)

    -         -connaissances du système entreprise et de ses relations avec l’environnement

    -         -connaissance des techniques de la communication et du fonctionnement des organisations

    -         -connaissance des techniques commerciales et des techniques informatiques

    -         -connaissance du droit des affaires et du droit appliqué à l’audiovisuel et aux spectacles vivants.

     

    Stages en entreprises : un stage de 8 semaines à l’issus de 1ère année et un stage de semaines en cours de 2ème année sont obligatoires

     

    DEMANDES DE DOSSIER

    Les dossiers de candidatures seront sur Internet à partir de la page du site Internet du rectorat de Toulouse : www.ac-toulouse.fr rubrique:« admission post-bac ».

    Les opérations de recrutement faisant l’objet de procédures télématiques, les candidats doivent se reporter obligatoirement à la brochure diffusée par le S.A.I.O. de l’Académie de Toulouse

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs